mercredi 22 janvier 2014

> Chaland et Cornillon c'est Captivant !

Captivant est sorti sous forme de livre en 1979 : comme le recueil d'une revue illustrée sortie des archives personnelles des deux auteurs, Yves Chaland et Luc Cornillon…
Il est amusant de constater différentes versions et quelques modifications entre les diverses publications et éditions de certaines histoires : tant au niveau du choix de mise en couleurs et/ou valeurs de couleurs, que dans la forme. 
Prenons une histoire de Noël 1954 réalisée par le seul Chaland : Le Noël de Lucia.
Paradoxe spatio-temporel, la première publication de cette histoire de trois pages,  à laquelle se greffe une fiche bricolage de bas de page, se fait dans le numéro 36 de la revue mensuelle Metal Hurlant du 1er décembre 1978, dont voici la couverture :

Métal Hurlant n° 36 - décembre 1978 - couverture

Cette première version a une mise en couleurs très différente de celle à laquelle les lecteurs du livre ont pu être habitués...
Le graphisme du titre Le noël de Lucia pourrait laisser à penser que Chaland avait vu le travail de Swarte sur les titres de certaines de ses histoires de Jopo de Pojo ?…

Le Noël de Lucia, pl. 1 in Metal Hurlant n° 36
Le Noël de Lucia, pl. 2 in Metal Hurlant n° 36
Le Noël de Lucia, pl. 3 in Metal Hurlant n° 36

Une trèszoulie mise en couleurs avec, justement, plein de couleurs. 
L'histoire complète court sur trois pages, et, la fin de l'histoire en elle-même est sur un strip en haut de la page ; le bas de la page étant occupé par un fiche bricolage pour construire sa propre crèche électrique de Noël…
La petite chose à remarquer dès à présent est la petite scène de cul (c'est le Noël de Lucia !) en haut à gauche, avec sa mise en couleurs toute en chaleur, heu… pardon, couleurs chaude : c'est la passion !…

Le premier livre compilant les histoires disparates publiées dans Métal Hurlant par les sieurs Chaland et Cornillon sort donc en 1979 : Captivant. 
Chez les Humanoides Associés.
Une belle couverture très intrigante et pleine de mystère n'est-elle pas ?
Un 4ème plat à damiers, plutôt option micro-damiers avec du jaune et du vert histoire de faire résonance avec la mythique Collection du Lombard...
La photo des auteurs était systématique dans la célèbre Collection Pied Jaloux des Humanoïdes Associés (je ne pense pas qu'aucune autre Maison d'Edition de bande dessinée n'ait jamais porté un nom aussi fort et conceptuel) : cela était une excellente idée, permettant tout simplement au lecteur de mettre un visage sur les auteurs dont il dévorait les livres.
Et ainsi de continuer à rêvasser  à de magnifiques aventures, dont celle lui permettant de côtoyer ces artistes aux parfums d'encens ramenés des rivages orientaux d'où ils tiraient leurs œuvres majestueuses et improbables…
Je m'égare : cela servait surtout à reconnaître lesdits auteurs quand on les attendait alors qu'ils arrivaient largement en retard aux séances de signatures organisées pour promouvoir la vente des livres…
Notons au passage je magnifique jeu de mot retenu pour cette collection. Pieds Jaloux…
Allons, quoi, c'est facile…
On dirait le titre d'une chanson de Gotainer : hé oui, Monsieur, on a des Lettres où l'on n'en a pas !…

Il est certain que Collection Pied Jacon, ça ne claque pas le même façon.
C'est un concept beaucoup plus récent utilisé en marketing pour la bande dessinée… 

Captivant - couverture
Première édition Collection Pied Jaloux 1979
Captivant - 4e plat
Edition Originale Collection Pied Jaloux 1979

Dans le livre / recueil, l'histoire de Lucia fait partie du numéro 381 de Captivant en date du 2 aôut 1954 : un numéro Spécial Noël, évidemment... 
Aux côtés d'une belle histoire de Noël, elle aussi très morale, de Cornillon, avec le grand Sam Kentucky :  qui n'a rien à envier au Red Ryder de Fred Harman, qui passaient dans les pages de Spirou…
Il est entendu que Captivant paraissait le jeudi : le passage au mercredi comme RTT pour les écolier n'est arrivé que dans les années soixante-dix (septantes) en France. 
Cet avantage social pour les scolaires vient d'ailleurs d'être raboté sérieusement depuis la rentrée scolaire 2013 : encore un acquis social qui est éliminé de l'échiquier. 
Comme il n'y a quasiment plus de revue de bande dessinée pour les enfants…
Les illustrés de bande dessinée sortaient donc tous le jour de repos des enfants : c'était une drôle de coïncidence et une sacrée chance de ne pas s'ennuyer au lieu d'aller jouer au foot ou faire ses devoirs…
C'est la TV qui a chamboulé tout ça : putain de télé…

Captivant numéro 381 - couverture
in Captivant recueil ; 1979

L'histoire de Lucia voit sa mise en couleurs modifiée pour cette publication dans ce "recueil" Captivant : on passe en bichromie et la joyeuse petite frise étoilée présente sur les pages dans Métal Hurlant a disparu…
Le papier est de type couché mat (ou satimat ? ou couché-quelque-chose : pas la peine de jouer à l'esthète sûr de tout). 

Le Noël de Lucia pl. 1
in Captivant 1ère édition ; 1979
Le Noël de Lucia pl. 2
in Captivant 1ère édition ; 1979
Le Noël de Lucia pl. 3
in Captivant 1ère édition ; 1979

La petite scène de cul (c'est toujours le Noël de Lucia !) en haut à gauche, est bien là…
Avec sa mise en couleurs à dominante rouge : les corps s'entremêlent toujours dans une pirouette kamasutresque…

Le livre est épuisé dans les années quatre-vingt et sa valeur monte… monte… monte.
Les Humanoïdes Associés ont lancé la Collection Les Yeux de la Tête (tout un programme) en 1983 avec des titres comme La nuit porte conseil de Dodo et Ben Radis avec une jaquette dite "feu de plancher"© posée sur la toile noire de cette histoire à ambiance polar, ou Ça roule de Jano, hommage au Dinky Toys…
La ré-édition de Captivant prendra sa place dans cette belle collection aux côtés d'auteurs comme Ted Benoit avec Bingo Bongo et son combo congolais (1987) ou, plus tard, son ami François Avril avec Soir de Paris (1989 ; scén. Petit-Roulet)…
Changement de programme du fait de la nouvelle collection : le collectionneur / lecteur aura droit à un livre avec un magnifique dos rouge toilé afin de mieux rappeler les livres d'antan et la percaline.
Le papier est un papier offset crème ou ivoire suivant l'angle du soleil ou l'avis de chacun : quoi qu'il en soit, le rendu des couleurs est bien différent et peut-être mieux : plus dans l'esprit des histoires…
Pour le reste c'est toujours un recueil de Captivant par Chaland ET Cornillon : depuis 2002 tout le monde sait que l'on ne change pas une équipe qui gagne !…
Le logo de la Collection apparaît au 4e plat passe bien le temps et reste plutôt pas mal maintenant que je le revois.
Apparition des fameux codes barres qui commencent à se généraliser depuis les années 80.
Les noms des auteurs sont moins affirmés et mis en avant que dans la première édition : plus discret…

Captivant - couverture
Deuxième édition ; Collection Les Yeux de Têtes 1987
Captivant - 4e plat
Deuxième édition ; Collection Les Yeux de Têtes 1987
Captivant numéro 381 - couverture
in Captivant Deuxième édition ; 1987
Captivant numéro 381 Pl. 1
in Captivant Deuxième édition ; 1987
Captivant numéro 381 Pl. 2
in Captivant Deuxième édition ; 1987
Captivant numéro 381 Pl.3
in Captivant Deuxième édition ; 1987

Mais, mais… ??…
Que se passe-t-il ?…
Nous devrions retrouver notre fameuse petite scène de cul…
Elle a disparu : tout simplement. Incroyable.
Pas au coin de ma rue, mais au coin de la page…
Disparu.
Incredible de by jove !!!
Regardez en haut, la case à gauche…
Case noire avec quelques bulles marquant l'effort du couple, ou la suggestion et l'imagination doivent prendre le pas sur la première version si explicite.
Ou alors, explication beaucoup plus rationnelle (comme quoi il faut parfois réfléchir dans la vie), il y a eut un court circuit lors de l'allumage de la fameuse crèche électrique : les plombs ont sauté entre les deux versions ?…
Il est vrai qu'à cette époque nous pouvions encore être en 110v, et le passage au 220v, ou un mauvais contact …
Que sais-je ?…
Oui : ce doit être plutôt cela la bonne explication…

Je me demande toujours s'il s'agit d'un choix artistique autrement nommé "ellipse" pour faire bien, ou alors une forme d'auto-censure ou bien encore le résultat d'un échange entre l'éditeur et l'auteur ?…
Il faudrait que je me renseigne vraiment un jour, et que j'arrête de me contenter de l'histoire de la crèche qui ferait sauter les plombs… tous les plombs.

Mais je le dis tout net et sans détour : c'est tout simplement fou !…

Deuxième édition épuisée et surtout souvent soldée : les fameux "retours" qui repassaient en circuit solde dans les années 90.
Il faut attendre 1996 & 1997 et les éditions des différents livres de Chaland sous forme d'intégrale (quatre volumes) pour retrouver Captivant dans le tome 3 avec une chronologie étrange car Bob Memory est une histoire antérieure à Bob Fish si je ne m'abuse, comme disait ce bon vieux docteur :

Chaland, Intégrale vol. 3 - couverture (jaquette)
Les Humanoides Associés ; 1997

Les premières intégrales ont des jaquettes sur les couvertures et sont d'un format agréable : 24,5 x 30,7 cm.
Les intégrales re-sortiront en 2003, format un peu agrandi en hauteur et sans jaquette…
De légères modifications au niveau de la maquette (pas très réussie de toute façon) : on remarque de suite que Bob Fish a dû prendre un bon coup de soleil entre les deux éditions : un coup du célèbre Magenta certainement ?…
Les titres placés dans le corps de l'immeuble à gauche passent d'un bel orange complémentaire au vert à un simple blanc.
Le logo CHALAND voit apparaître un magnifique "ombré"…
Ce vert particulier et ces codes couleurs étaient souvent visibles en graphisme dans les années quatre-vingt-dix (nonantes) et viennent souvent des sites internet qui commençaient à pulluler dans ces années là : in memoriam pour les start up qui ont engouffré tant de millions des investisseurs au nez fin…
Personnellement je trouve ce choix pas terriblement bien senti : aucune ambiance polar, là où un beau bleu nuit, comme l'ancienne couverture de Bob Fish, voire un gris-bleu serait d'un bien meilleur effet…
Enfin, pour ce que j'en dis…

Chaland, Intégrale vol. 3 - couverture
Les Humanoides Associés ; 2003
(après ses vacances aux Bahamas)

Pour ce qui concerne juste Captivant dans ces intégrales, Le Noël de Lucia reprend la version des Yeux de la Tête, le papier change et on revient au bon vieux couché mat standard que tous les imprimeurs aiment tant refiler…

Captivant numéro 167 - couverture
in Chaland Intégrale vol. 3 ; 1997
Captivant numéro 381 - couverture
in Chaland Intégrale vol. 3 ; 1997


Sur ces deux couvertures de numéros de Captivant, on distingue la création d'une sorte de joli bandeaux rouge, sur la gauche,  au niveau du "dos" (comme les numéros de Captivant devraient être brochés ce serait au niveau des piques)…

Captivant numéro 381 Pl. 1
in Chaland Intégrale vol. 3 ; 1997
Captivant numéro 381 Pl. 2
in Chaland Intégrale vol. 3 ; 1997
Captivant numéro 381 Pl. 3
in Chaland Intégrale vol. 3 ; 1997

Toujours notre petite scène de cul mais la version du Noël de Lucia ne bouge pas : on garde la lumière éteinte pour la partie de jambes en l'air et Lucia et son génie / bon samaritain…
Pourtant ce n'est vraiment pas la première fois en eux deux !?…

Ce qui est amusant dans ces intégrales est le fait que l'éditeur a cru bon de créer un numéro de Captivant en plus : un moyen d'intégrer quelques histoires qui traînaient dans Métal Hurlant et qui n'avaient pas encore été publiées en livre comme Neige Rouge (in Metal Hurlant numéro 70 de décembre 1981).
L'idée eût pu être bonne mais avec plus de bon sens que de véritable réflexion : la couverture des deux éditions de 1979 & 1987 sert pour ce numéro "inédit" de Captivant : numéro 389 du 25 septembre 1954.
La véritable bonne idée eut été de le placer à la bonne place : après le numéro 387 !
Ne serait-ce que parce que cela correspond à une annonce intérieure dans ce numéro 387 : sur le personnage de scout revenant la semaine suivante, mais, surtout, parce que il est plus cohérent que Le retour de Gégène (l'histoire la plus intéressante qui restait inédite en livre) se trouve après les autres histoires de Gégène !

Captivant numéro 387 - couverture originale
Collection privée

Cela aurait fait une véritable bonne surprise aux lecteurs, nouveaux ou anciens, de Captivant : un numéro inséré sur lequel on tombe en lisant le livre…
Ooooh ! Surprise…
Quitte d'ailleurs à plus communiquer sur le fait que les Intégrales présentent du "matériel" inédit, resté soit dans les pages de Métal Hurlant soit repris dans Les années Métal édité par Champaka en 1997…
Dans la mesure où Captivant était fait par Chaland ET Cornillon, il eut été normal que ce nouveau numéro comporte un peu plus de pages de Cornillon  : il en reste quelques unes dans les pages de certains Métal Hurlant…
Plutôt que mettre cette bande détournée sur le film Furyo, chronique venant de Starfix d'ailleurs…
Il reste des strips de Roger Bonnet inédits dans des numéros de Métal Hurlant, pas tous présents dans Captivant : je me demande pourquoi ils n'ont pas trouvé leur place dans ce nouveau numéro ?


Captivant numéro 389 - couverture
in Chaland Intégrale vol. 3 ; 1997

Pour finir, deux versions d'une page annonce commerciale passée dans Métal Hurlant numéro 27 de mars 1978 et qui se retrouve en couleurs dans Captivant
Vous trouverez cette version couleurs dans l'une ou l'autre des éditions présentées et pourrez comparer par vous-même l'excellent travail de mise en couleurs qui nous laisse croire à une vraie publicité dans années 50 pour des personnages tel Jean Valhardi

Ce sera Captivant !

Jack Peterson © Chaland
in Métal Hurlant numéro 27

Jack Peterson © Chaland
Bleu pour la mise en couleurs







Valéry Ponzone



PS : Si vous voulez vraiment — mais vraiment — rigoler un bon coup, il suffit de passer ce texte en traduction offerte par Google Translate (à droite il y a un menu déroulant avec différentes langues) en Anglais for example : Yves Chaland devient Yves Barge…
Ouaips : c'est vraiment barge.
Mais c'est super drôle à lire.
Si Google Translate avait existé plus tôt, André Breton n'aurait rien créé du tout et serait resté dormir dans sa chambre d'hôtel de la Place du Panthéon !